bilan thermique gratuit a domicile
contact@monbilanenergetique.com
01 64 88 36 23

Eviter les arnaques au bilan thermique

Les médias, associations et autres organismes publics se font parfois l’écho des arnaques au bilan thermique, ou même d’abus de certains professionnels du bâtiment en matière d’audit énergétique. Ils se prévalent d’attributs usurpés pour tromper la vigilance de propriétaires peu avisés, et les pousser à des engagements commerciaux regrettables. Comment faire le tri entre les entreprises sérieuses et les professionnels douteux ? Mon Bilan Énergétique vous indique les précautions essentielles à prendre.

Le stratagème des professionnels aux bilans thermiques douteux, voire frauduleux

Le stratagème des entreprises qui approchent les prospects par des bilans thermiques douteux est souvent subtil : se draper sous le mandat d’un acteur national et historique de l’énergie, ou associer sa démarche à la prescription des pouvoirs publics, quand ces entreprises ne jouent pas sur des noms aux consonances institutionnelles ou associatives prêtant à confusion. Certains même n’hésitent pas à se faire passer pour l’Ademe ou le ministère de l’Environnement !

Le but, se prévaloir d’une certaine légitimité, en laissant supposer une démarche d’intérêt général ou de service public, qui masque en réalité des activités strictement privées (Agence française de… Agence nationale pour…, Environnement du… Etc).

Le problème ici n’est pas celui du démarchage commercial à domicile, qui est bien permis par la loi, mais celui de manoeuvres dolosives, d’usurpations d’identités ou de missions, en vue  d’emporter l’adhésion d’un prospect à une offre commerciale.

Face aux assauts téméraires et insidieux de ces commerciaux qui ne font pas transparence de leurs démarches, la prudence des propriétaires de maison est encline à vaciller, dans un contexte sociétal de sensibilisation massive aux enjeux énergétiques et normatifs, inhérents à la protection de l’environnement.

Les précautions à prendre pour bénéficier d’un bon bilan thermique à domicile et éviter les arnaques

De manière générale, lorsqu’un rendez-vous est pris avec un professionnel du bâtiment, il est nécessaire de vérifier en amont, ou tout au moins au pas de votre porte – cas de démarchages en porte-à-porte -, la fiabilité de l’enseigne avant de l’accueillir à votre domicile. Une attention particulière doit être portée sur les précautions suivantes, pour bénéficier d’une bonne expertise thermique chez vous. Dans certains cas, la vérification de quelques points peut suffire à asseoir votre conviction.

  • L’existence légale du professionnel, première condition de confiance: l’entreprise est-elle immatriculée (numéro de SIRET, SIREN, RCS, carte professionnelle…) ? A-t-elle un siège véritable, identifiable, repérable ? Les déclarations du visiteur sont-elles en accord avec ce que l’entreprise vous a officiellement annoncé au téléphone ? Les sites internet societe.com, manageo.fr (données moins actualisées) ou Google Map (pour la géolocalisation du siège) peuvent vous situer sur ces questions.

 

  • La visibilité numérique de l’enseigne, signe de crédibilité: en plus de son existence physique, l’entreprise a-t-elle une présence en ligne ? Dispose-t-elle d’un site internet, qui plus, fournit des informations assez étayées, et éventuellement d’une activité sur les réseaux sociaux ? Comment est-elle (ou son/ses dirigeants) jugée par l’opinion ?

 

  • La santé financière de l’entreprise, indice de fiabilité et de solidité: le niveau de capital, la réalisation d’un certain volume d’activité et de chiffre d’affaires sont des éléments à ne pas négliger, car ils témoignent à la fois de l’expérience, et de la santé économique du professionnel. Vous pouvez consulter le site societe.com ou manageo.fr pour y voir clair.

 

  • La durée de vie de l’entreprise, témoignage de sa pérennité: à plus de 5 – 6 ans d’existence, les entreprises témoignent d’une certaine stabilité et d’un savoir-faire éprouvé. En dessous, il faut bien examiner les états de service, et s’assurer dans une certaine mesure que les dirigeants ne sont pas des adeptes de l’obsolescence programmée d’entreprises, visant à effacer des abus ou des malversations en cascade. Adeptes des dépôts de bilan en chaîne, les maîtres de cet art font, défont et refont les entreprises en permanence, pour se réhabiliter de leurs turpitudes commerciales et judiciaires. Mis à part les changements d’identité de marque qui participent de l’évolution naturelle de la vie d’une organisation, une création successive d’entreprises différentes dans le même secteur, sur le court terme et par les mêmes promoteurs, serait, en l’occurrence, suspecte. A vérifier sur societe.com ou manageo.fr.

 

  • Les états de service du professionnel, éloge de son savoir-faire: les cas clients, témoignages et avis clients peuvent refléter l’image de l’entreprise, le dynamisme de ses activités et l’importance relative de sa clientèle. Il faut toutefois qu’ils soient certifiés par des tiers de confiance tels que Google, Avis Vérifiés, eKomi, Trustpilot… Vous les trouverez éventuellement sur le fameux moteur de recherche, le site internet de l’entreprise et ses réseaux sociaux, ainsi que sur d’autres sites et forums, via les moteurs de recherche. Toutefois, les informations non certifiées sont à considérer avec prudence ; car pour leurrer les visiteurs, certaines entreprises n’hésitent pas à publier de faux avis clients favorables, et à acheter de faux followers sur les réseaux sociaux.

 

  • A contrario, il existe des cas marginaux d’avis malveillants émanant de professionnels aigris, formulés dans le but  d’écorner l’image d’entreprises respectables. Travaillant au dénigrement de structures concurrentes contre lesquelles elles ont du mal à tenir une compétition loyale, elles n’hésitent pas à publier de faux avis pour ternir leur image. Tout est ici question de proportion : 5 à 10 avis négatifs sur 100 seraient négligeables pour remettre en question un jugement favorable, alors que 40 avis négatifs sur 100 seraient considérables. En tout état de cause, une indication plus sûre du savoir-faire d’une entreprise serait davantage sa disposition à fournir les références de quelques clients que vous pourriez consulter, même si cela n’assure pas d’une crédibilité absolue.

 

  • Les certifications de la marque, garanties de son professionnalisme: les organismes publics et paritaires délivrent des qualifications et certifications pour distinguer les professionnels dotés d’un haut niveau de fiabilité et d’expertise dans le secteur du bâtiment. La détention des labels RGE, QUALIBAT, Pro de la performance énergétique, Installateur Conseil expert, vous assurent de leurs capacités à vous accompagner dans le conseil et la réalisation de travaux d’économie d’énergie. Le choix des entreprises qui portent ces estampilles conditionne l’obtention des aides et subventions de l’Etat pour vos projets de rénovation.

 

  • Le partenariat de l’entreprise avec les fournisseurs historiques d’énergie: les professionnels qui se prévalent du mandat ou du partenariat d’organismes et d’entreprises telles que l’ADEME, ENGIE (anciennement EDF, puis GDF-SUEZ) ou SYNERCIEL, doivent pouvoir présenter une carte d’accréditation ou un numéro d’authentification, et accessoirement des papiers avec le logo et la marque de l’entreprise mentionnée. Évidemment, ces informations peuvent être recoupées auprès de conseillers clientèles ou de services clients de ces entreprises.

 

  • Les assurances du professionnel, gages de votre protection: vous avez le droit de demander au professionnel de présenter les justificatifs de ses souscriptions à la garantie responsabilité civile ou la garantie décennale. S’il ne peut vous les fournir, congédiez-le.

 

  • Les outils de diagnostic de l’expert, preuves de la cohérence de sa démarche: un professionnel qui se présente à votre domicile pour un bilan thermique doit en effet être équipé d’outils de diagnostics pour analyser l’enveloppe thermique de votre habitat ; notamment d’une caméra thermique, d’un logiciel de calcul énergétique à l’usage des professionnels, et d’autres outils de mesure basiques. Son intervention doit être active, exploratoire, technique, analytique, et doit déboucher sur la fourniture d’un rapport de performance thermique de votre habitat. En aucun cas l’action du professionnel ne doit se limiter à un discours commercial. Dans ce cas, remerciez-le et ne donnez pas suite.

 

  • Une intervention sans engagement immédiate de votre part, marque de sérieux: si vous éprouvez l’insistance d’un professionnel qui tient absolument à quitter votre maison avec votre signature, méfiez-vous. Votre engagement doit être réfléchi, naturel, exempt de toute pression. Un professionnel qui laisse votre libre-arbitre s’exprimer est sans doute plus crédible.

Dans les différents cas de figure qui peuvent se présenter dans une démarche de bilan thermique à domicile (rendez-vous sur appel téléphonique de l’entreprise, rendez-vous à votre propre initiative, ou porte-à-porte), il suffit d’observer quelques-unes de ces précautions pour avoir le coeur net, et se mettre à l’abri d’entreprises malveillantes en quête d’opportunités faciles. Et s’il advenait par extraordinaire que vous tombiez dans le piège d’un professionnel douteux, il vous resterait toujours l’arme fatale de la rétractation, pour vous défaire sous 15 jours (courrier recommandé avec accusé de réception) d’un contrat empressé ou préjudiciable à vos intérêts.